Dernière journée à Biarritz : deux TL racontent

Journée du 29 septembre 2017

C’est sous un ciel gris que la vaillante troupe s’est attelée à un astiquage rigoureux des bungalows. C’est une fois remis de leurs efforts, pourtant ménagés, qu’ils embarquèrent à bord du bus afin de rejoindre la Gare du midi pour y assister à la projection du long-métrage Mariana [Los perros] de la réalisatrice chilienne Marcela Said. Après des dialogues partagés à propos du film, la joyeuse compagnie s’en est allée festoyer les pieds sur le sable. Par la suite, ils s’en sont retournés à la Gare du Midi pour retrouver les sièges où ils avaient coutume de choir pour assister au visionnage de la dernière œuvre cinématographique du séjour, La defensa del dragón réalisée par la colombienne Natalia Santa. Enfin, tous se sont rendus, après quelques emplettes, au village du festival pour déguster des empanadas et alfajores et célébrer le départ en retraite de la grande Mme Méchain. C’est en apothéose que ce départ s’est vu honnoré : au micro de l’autobus fut déclamé avec panache un pastiche poignant du célèbre discours d’André Malraux  pour l’entrée au Panthéon de Jean Moulin. C’est ainsi que cette courageuse légion s’en est retournée vers son fief Angeriacum via l’Autoroute A10

Caroline Estieu – Méline Potoczny

Pique-Nique sur la plage – Photo Méline Potoczny

Gloire à Mme Méchain -Photo Méline Potoczny