Biarritz 2019 – J3

Vendredi 4 octobre

par Léopold Château et Célia Collet

En ce dernier jour de voyage, nous ne voulions clairement pas rentrer chez nous. Cela se voyait dans nos regards. La nostalgie nous gagnait déjà avant même que l’on soit partis.

Nous nous sommes réveillés à peu près vers 7h pour nous préparer ainsi que nos valises et pour débarrasser nos lits des draps et couettes avec lesquels nous dormions.

À 8h, petit déjeuner simple, céréales, jus d’orange, yaourt, confiture, dans le but de pouvoir nous rendre encore plus énergiques que nous le sommes déjà.

Vers 9h, nous sommes partis.

Notre première destination fut le cinéma, Le Royal, où nous avons vu 10 court-métrages, dont cinq le matin:

La Cigarra de Martin Pirovansky

O Misterio da Carne de Rafaela Camelo (qui a reçu le premier prix pour les court-métrages)

Divinas Melodias de Lucas Silva

Héctor de Victoria Giesen Carvajal

Planeta Fábrica de Julia Zakia

La projection était intéressante mais nous n’avons guère apprécié Héctor car c’était une histoire qui était difficile à suivre et peu compréhensible pour nous, jeune public.

Séance de travaux d’écriture à la gare du midi

Puis, nous avons eu trente minutes pour manger nos sandwichs et sommes retournés voir la suite des cinq autres court-métrages :

Los Viejos Heraldos de Luis Alejandro Yero

Steven de Alexan Sarikamichian, Felipe Bergano, Samir Marun

Fuego Olímpico de Ricardo Soto

Hogar de Gerardo Minutti

Aicha de Vinko Tomicic

Notre coup de cœur de ce matin était Fuego Olímpico, car cela représentait un événement historique dans l’histoire mexicaine en l’an 1968, lors des jeux olympiques. Nous avons ressenti une tristesse et pression profondes.

Session d’écriture à la gare du midi.

Nous sommes ensuite retournés à la gare du Midi, où nous nous sommes installés dans une salle pour continuer de manger et de travailler sur nos critiques de film et nos comptes rendus des journées passées à Biarritz.

De 16h30 à 17h30, nous avons eu un temps libre où chacun de nous est allé à différents endroits : confiseries et chocolateries pour goûter les spécialités de la région, boutiques de voyages pour rapporter des souvenirs matériels à nos familles, et bien évidemment, comme tout L qui se respecte, librairie qui nous fait penser au monde d’Harry Potter et où il y avait ÉNORMÉMENT de livres.

Après ce sympathique temps libre, nous somme allés voir le dernier film du voyage, Alelí réalisé par Leticia Jorge. Ce film, à caractère humoristique, nous a beaucoup plu. Ce fut fort amusant et cela apportait une originalité par rapport aux précédents films puisqu’il s’agissait d’une comédie.

Photo tiré du film Aleli de Letcicia Jorge, Uruguay

Empanadas argentines. Photo Pixabay

Vers 19h30, nous sommes allés au Casino pour pouvoir nous sustenter d’empanadas et de nous abreuver d’un élixir fort plaisant pour notre goulotte, jus de fruit, thé glacé ou coca…

Enfin, malheureusement, à 21h, nous sommes repartis vers nos foyers.

Nous remercions le crew éducatif pour ce voyage sensationnel et plein de rebondissements. Nous remercions nos parents, nos familles pour avoir contribué aux merveilleux souvenirs que nous nous sommes créés. Et enfin, nous remercions avant tout, nos trois professeurs qui nous ont permis, comme l’année précédente, d’avoir un voyage magnifique et une fois encore. Nous nous remercions, nous tous, terminales L, pour les fantastiques souvenirs que nous nous sommes faits ensemble. Merci à tous.

Vous trouverez ci-dessous le lien de la page où vous trouverez le palmarès de cette 28e édition du festival Biarritz Amérique Latine.

https://www.festivaldebiarritz.com/actualites/le-palmares-2018-2/

Photos : élèves et professeure de la classe sauf « empanadas » Pixabay.