Le projet « Patrimoine et Création en Milieu Rural » avec les CAP Vente

Dans le cadre de l’initiative « Patrimoine et Création en Milieu Rural » (PCMR) mis en place par la Municipalité de la ville de Saint Jean d’Angély en partenariat avec le Musée des Cordeliers et la Médiathèque, pour l’année scolaire 2014-2015, les élèves de la classe de Terminale CAP Vente du lycée Louis AUDOUIN DUBREUIL participent au projet « La Croisière Jaune : deux aventures ».

Mme CHILLOTTI BOUCHLARHEM, professeur d’Arts Appliqués du lycée Louis AUDOUIN DUBREUIL, a proposé aux élèves cinq orientations artistiques possibles issus du pré-projet des artistes Shelly DE VITO, comédienne, danseuse et chorégraphe et James PORTER, plasticien. Les élèves ont choisi de découvrir le domaine de la danse orientale avec Shelly et de construire l’autochenille de la Croisière Jaune avec James.

En novembre, la classe avec leur professeure a visité l’exposition temporaire « La Croisière Jaune : deux aventures » au Musée des Cordeliers. La médiatrice culturelle Sophie GUYART leur a fait découvrir cette croisière grâce à des photographies, un film et la présence de l’autochenille.
En décembre, la médiathèque leur a ouvert ses portes pour une visite du lieu et la découverte des livres sur la Croisière Jaune.
En janvier, le lundi 19, la première rencontre s’est faite au lycée avec le couple d’artistes new-yorkais, Shelly De Vito et James Porter. Pendant que Tiphaine prenait les mesures avec James pour reproduire l’autochenille à l’échelle, le reste du groupe discutait avec Shelly pour découvrir l’histoire des pays traversés par la Croisière Jaune.
Le mardi 20 a permis l’échange avec les enfants de 9 à 12 ans de la CLIS de l’école Joseph Lair lors de la découpe des premiers volumes de l’autochenille. Les adolescents ont sympathisé et tutoré les enfants. La rencontre a été très enrichissante.

Le jeudi 22 janvier après-midi, le groupe a retrouvé Shelly et visionné des vidéos pour découvrir danses, musiques et costumes des pays traversés par la Croisière Jaune. Les élèves ont alors conçu leur chorégraphie en s’inspirant de mouvements orientaux sur une musique électro.
« C’était très intéressant de découvrir cette histoire » selon John, pour les filles la danse fait l’unanimité : « J’ai aimé, je me suis amusée » ont dit Marie-Aleccia et Tiphaine, « Je me suis défoulée » affirme Alison, « La danse c’est mon élément, j’en ai fait pendant 6 ans » sourit Alexandra, « Pour moi c’est la même chose, j’en ai fait pendant 8 ans » dit Kelly. « J’ai aimé la danse, être dans le mouvement » a déclaré Jessica.

Une prochaine rencontre est prévue au mois de mai pour la finalisation du projet avant le festival début Juin avec toutes les classes participant à l’initiative de la municipalité.

La Classe de TCAP Vente.