LES 3ème PREPA PRO A LA DECOUVERTE DE L’HISTOIRE DE LA ROCHELLE

Dans le cadre de la validation de l’épreuve orale en Histoire des Arts pour le Diplôme National du Brevet 2016, un projet interdiciplinaire s’intitulant « Tout ce qui nous enchaîne… » a été conçu par l’équipe pédagogique de la classe de 3ème PREPA PRO.

Il se développe sur l’année scolaire 2015 – 2016 selon 3 axes :
1 – esclavage : racisme et discriminations
2 – oppression : harcèlement et emprisonnement
3 – liberté : paroles et actes.

Dans ce cadre, une sortie pédagogique à la Rochelle a été réalisée le vendredi 6 novembre 2015 en partenariat avec l’Office de Tourisme de La Rochelle et le Musée du Nouveau Monde, encadrée par mesdames TESSIER, SALMON, BAROMES et CHILLOTTI BOUCHLARHEM, professeurs de la classe.

Tout au long de cette journée, les élèves ont pu découvrir la ville de La Rochelle à travers deux périodes phare.

Un parcours riche et dynamique réalisé par une guide de l’Office du Tourisme de la ville sur « La Mémoire Rochelaise » leur a permis d’appréhender la traite négrière à travers des lieux emprunts d’Histoire comme le petit bassin à flot du vieux port (actuel Gabut), la Chambre de Commerce ou quelques uns des nombreux hôtels particuliers de la ville, issus de la richesse générée par l’économie sucrière avec Saint Domingue et le Commerce Triangulaire qui en a découlé. Aux XVIIème et XVIIIème siècles, La Rochelle figurait en effet parmi les ports négriers français.

En clôture de la matinée la visite du musée du Nouveau Monde, ancien musée Aimé-Benjamin FLEURIAU, lieu original et de caractère niché au coeur de la ville leur a fait découvrir des objets, oeuvres et témoignages découlant du Commerce Triangulaire. Une photographie du groupe a été prise dans la cour de cet ancien hôtel particulier, au pied de la statue réalisée par Ousmane SOW de Toussaint LOUVERTURE (1743-1803), esclave affranchi à 33 ans, devenu chef militaire et gouverneur de Saint Domingue qui a obtenu l’abolition de l’esclavage et a lutté pour l’indépendance de Saint Domingue (devenue la République d’Haïti en 1804).

Au Musée du Nouveau Monde devant la sculpture de l’esclave affranchi Toussaint LOUVERTURE du sculpteur Ousmane SOW

Après une agréable pause déjeuner sur le vieux port, le Bunker, lieu atypique encore méconnu pour une grande partie des rochelais, construit en 1941 en plein centre-ville de La Rochelle, a accueilli dans l’après-midi les élèves par petits groupes. Ce bunker servait d’abri aux officiers de la base sous-marine de La Rochelle construite par les Allemands à La Pallice.

Entrée du Bunker de La Rochelle, Rue des Dames

Grâce à un questionnaire pédagogique historique et ludique réalisé par les professeurs, ils ont pu appréhender cette période de l’Histoire rochelaise de 1939 à 1945 : l’occupation et ses conséquences et la résistance de la ville pendant la Seconde Guerre Mondiale.

Le chat, emblême de la 3ème flotille des sous-marins allemands à La Pallice

Les élèves ont particulièrement apprécié cette visite parce qu’ils se sont sentis au coeur d’un lieu historique et en ont été touchés.

D’autres sorties pédagogiques ou rencontres sont prévues tout au long de l’année scolaire pour enrichir ce projet pédagogique interdisciplinaire.

Photos de SALMON Josyane et CHILLOTTI BOUCHLARHEM Christelle